Nuit européennes des musées
Musée Yves Saint Laurent Paris

de à

Pour la seconde année consécutive, le Musée Yves Saint Laurent Paris participe à la Nuit européenne des musées. À cette occasion, le musée ouvre gratuitement ses portes de 19h à minuit (dernière entrée à 23h15) pour une découverte, en nocturne, de la nouvelle présentation des collections.

Sans réservation.
Dans la limite des places disponibles.
En fonction de l'affluence, un temps d'attente à l'extérieur du musée est à prévoir. 

Nouvelle présentation des collections

Le Musée Yves Saint Laurent Paris présente une sélection inédite de cinquante modèles haute couture. Au-delà des grands thèmes structurant l’œuvre du couturier, le nouveau parcours aborde particulièrement deux créations majeures d’Yves Saint Laurent : les célèbres robes Mondrian (automne-hiver 1965) et les robes réalisées en collaboration avec l’artiste Claude Lalanne (automne-hiver 1969).


La « révolution Mondrian »

Pour son nouvel accrochage, le Musée Yves Saint Laurent Paris consacre une importante section à la présentation de la collection automne-hiver 1965 qui a durablement marqué l’histoire de la mode. Qualifiée de « Révolutionnaire », elle propose un style moderne et avant-gardiste qui s’appuie principalement sur une série de robes, inspirées du peintre Piet Mondrian (1872-1944). 

Ces robes vont dès lors modifier les liens entre la mode et l’art, en transformant un tableau en une œuvre animée. En affirmant sa volonté de se confronter aux artistes fondamentaux de la modernité, Yves Saint Laurent participe à la popularité du peintre hollandais jusqu’alors peu connu du grand public. Aujourd’hui ces pièces iconiques ont pénétré le champ de la culture populaire jusqu’à devenir l’objet de réinterprétations par les artistes contemporains dont certaines œuvres, notamment les robes lumineuses de Nicolas Saint Grégoire, sont présentées dans le parcours.

   

La collaboration avec Claude Lalanne

Cinquante ans après la présentation de l'automne-hiver 1969, le Musée Yves Saint Laurent Paris met à l’honneur la collaboration entre Yves Saint Laurent et Claude Lalanne, qui débute avec deux robes particulièrement marquantes de cette collection. 

Pour cette première contribution, elle réalise des moulages de la poitrine et du ventre du mannequin Veruschka. Les cuirasses anthropomorphes en cuivre galvanisé viennent orner deux robes de mousseline vaporeuse, bleue et noire qui appartiennent à un registre nouveau, un mélange de sculpture et d’ornement de parure unique en son genre.

La collaboration se poursuit avec la création de nombreux bijoux-sculptures réalisés entre 1969 et 1983.Véritables œuvres d’art, les bijoux créés par Claude Lalanne pour les collections d’Yves Saint Laurent contrastent, par la pureté et la légèreté de leur trait, avec les parures fantaisies qui complètent habituellement les créations haute couture.

   

Un nouveau regard sur les grands thèmes

Le Musée Yves Saint Laurent Paris renouvelle également le reste de son parcours muséal. La partie consacrée aux modèles les plus emblématiques comme le smoking, la saharienne, le jumpsuit, le trench-coat, qui sont la quintessence du « Style Saint Laurent » est largement enrichie pour permettre aux visiteurs de mieux appréhender encore le caractère intemporel du vestiaire créé par le couturier. Pour la première fois, une section entière est consacrée à la photographie de défilé, à travers le travail du photographe Claus Ohm.